Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Developpez.com

PostgreSQL

Choisissez la catégorie, puis la rubrique :

droplang

droplang — Supprimer un langage procédural

Synopsis

droplang [option_connexion...] nom_langage [nom_bd]

droplang [option_connexion...] --list | -l [nom_db]

Description

droplang est un outil permettant de supprimer un langage procédural existant à partir d'une base de données PostgreSQL™.

droplang est un script appelant directement la commande SQL DROP EXTENSION(7).

[Attention]

Attention

droplang est obsolète et pourrait être supprimé dans une version future de PostgreSQL™. L'utilisation directe de la commande DROP EXTENSION est recommandée à la place.

Options

droplang accepte les arguments en ligne de commande :

nom_langage

Le nom du langage de programmation à supprimer. (Ce nom est en minuscule.)

[-d] nom_bd, [--dbname=] nom_bd

La base de données qui contient le langage à supprimer. Par défaut, le nom de la base est équivalent à celui du nom de l'utilisateur système qui lance la commande.

-e, --echo

Les commandes SQL exécutées sont affichées.

-l, --list

La liste des langages installés sur la base de données cible est affiché.

-V, --version

Affiche la version de droplang puis quitte.

-?, --help

Affiche l'aide sur les arguments en ligne de commande de droplang, puis quitte

droplang accepte aussi les arguments suivants sur la ligne de commande pour les paramètres de connexion :

-h hôte, --host=hôte

Le nom d'hôte de la machine sur lequel le serveur fonctionne. Si la valeur commence par une barre oblique (/ ou slash), elle est utilisée comme répertoire du socket de domaine Unix.

-p port, --port=port

Le port TCP ou l'extension du fichier de la socket de domaine Unix sur lequel le serveur écoute les connexions.

-U nomutilisateur, --username=nomutilisateur

Le nom de l'utilisateur utilisé pour la connexion.

-w, --no-password

Ne demande jamais un mot de passe. Si le serveur en réclame un pour l'authentification et qu'un mot de passe n'est pas disponible d'une autre façon (par exemple avec le fichier .pgpass), la tentative de connexion échouera. Cette option peut être utile pour les scripts où aucun utilisateur n'est présent pour saisir un mot de passe.

-W, --password

Force droplang à demander un mot de passe avant la connexion à une base de données.

Cette option n'est jamais obligatoire car droplang demandera automatiquement un mot de passe si le serveur exige une authentification par mot de passe. Néanmoins, droplang perdra une tentative de connexion pour trouver que le serveur veut un mot de passe. Dans certains cas, il est préférable d'ajouter l'option -W pour éviter la tentative de connexion.

Environnement

PGDATABASE, PGHOST, PGPORT, PGUSER

Paramètres de connexion par défaut

Cet outil, comme la plupart des autres outils PostgreSQL™, utilise aussi les variables d'environnement supportées par la bibliothèque libpq (voir Section 31.14, « Variables d'environnement »).

Diagnostiques

La plupart des messages d'erreurs sont explicites. Dans le cas contraire, on peut utiliser droplang avec l'option --echo et regarder la commande SQL correspondante pour obtenir plus de détails. De plus, tout paramètre de connexion par défaut et toute variable d'environnement utilisé par la bibliothèque libpq s'appliqueront.

Notes

createlang(1) est utilisé pour ajouter un langage.

Exemples

Supprimer le langage pltcl :

$ droplang pltcl nomdb
Contacter le responsable de la rubrique PostgreSQL

Partenaire : Hébergement Web